Croissance exponentielle pour l’Oeufrier

L’Oeufrier, dont l’aventure a commencé en 1995 dans le quartier de Vimont de Laval, a su conquérir sa clientèle grâce à un service hors pair et une proposition gourmande de qualité, innovatrice, surtout différente de ce qu’on peut trouver dans d’autres établissements. Grâce à un concept de quartier avec ses succursales plus intimes, vivantes et un décor inspiré de la métropole, l’objectif premier de l’Oeufrier eest d’implanter une nouvelle façon de déjeuner. Les propriétaires de l’entreprise, Pedro Médina, Kevin Henriques et Tony Khoury, annoncent ainsi l’ouverture de 8 nouvelles succursales, passant de 24 à 32 au courant de la prochaine année. Évoluant selon une vision avant-gardiste et se faisant un point d’honneur d’aller au-délà des tendances, l’Oeufrier a toujours su proposer un menu éclaté où les aventuriers autant que les amateurs de classiques y trouvent leur compte.

 

Une croissance soutenue

Avec un chiffre d’affaire annuel de 25 millions $ et 24 franchises situées dans la grande région métropolitaine, l’Oeufrier emploie plus de 600 personnes soit environs 25 pour chaque restaurant. Guidés par un réel sentiment d’appartenance, les propriétaires de franchises sont d’ailleurs très impliqués, tant au sein de leur commerce qu’auprès de la communauté dans laquelle ils se trouvent.

« Nous sommes très fiers de la croissance de l’entreprise sans toutefois vouloir arrêter. Nous voulons devenir le fleuron québécois en matière de déjeuners. Nous faisons un point d’honneur de conserver notre mission initiale: mettre de l’avant le meilleur déjeuner en ville, un produit dans l’assiette qui est innovateur, de qualité et stimulant pour les yeux et surtout pour les papilles gustatives. Nous sommes une boufferie de ville qui se démarque par sa créativité, son expérience client, ses assiettes copieuses « stylée » et uniques en restauration de déjeuner. Des oeufs, il y en a partout. À l’Oeufrier on n’est pas du tout dans le pareil au même, au contraire! Nos succursales de type quartier, plus petites et intimes favorisent une expérience client tout à fait hors du commun. Comme fans incontestés de déjeuner, nous voulions créer une expérience complètement différente de ce qu’on peut retrouver ailleurs. Les gens ont le droit d’avoir de la diversité et de l’innovation même dans le déjeuner », explique Pedro Medina. 

Depuis ses débuts, l’entreprise demeure en effet proche de sa clientèle et désire conserver un modèle d’affaires articulé autour d’établissements chaleureux et amicaux où les habitués aiment se retrouver.

Les nouvelles succursales se retrouveront à Ste-Dorothée, Faubourg Contrecoeur, Vaudreuil, De La Montagne, Hochelaga Maisonneuve, Varennes, Lachine, Trois-Rivières et Crémazie.